dimanche 7 décembre 2014

Presque prête !

J'ai passé l'après midi à coudre des étiquettes sur les quilts pour l'expo qui commence demain. Quelle corvée ! Mais au moins ça m'a fait prendre conscience que c'est plus amusant d'en coudre une quand un ouvrage est fini que trente à suivre !

Donc je continue mon expo virtuelle ( ce qui ne vous empêche pas de venir voir la vrai!) et aujourd'hui je vous montre les faux jumeaux: la fratrie des petits carrés qui va aussi s'exposer et peut être être adoptée par d'autres amateurs de patchwork. 
Au départ il s'agissait d'un échange de carrés je crois 10 cm de côté. Bien entendu j'ai commencé par les couper en quatre ! et puis j'avais repéré un modèle qui me plaisait bien, alors hop chaque bloc de 4 petits carrés s'est vu habillé d'une bande écrue sur deux côtés.





Et voilà au bout du compte (je n'ai d'ailleurs pas compté!) ça ne me plaisait pas plus que ça, et pour tout dire pas du tout ! trop fade, trop sage !
Alors j'ai monté une partie de mes nouveaux carrés quatre par quatre avec des bandes intermédiaires et j'ai fait des essayages de fond. Rouge, vert, jaune tout l'arc en ciel y est passé, pour finalement faire les choix de noir et blanc, c'était bien la peine ! Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais quand j'ai trouvé ça me parait tellement évident que plus aucune proposition n'est acceptable !

En fait le noir n'est pas si noir que ça, c'est un drap blanc passé à la teinture gris foncé, j'ai toujours beaucoup de mal à trouver des gris à mon goût. Celui fait maison me convenait parfaitement. La difficulté étant de réussir à avoir deux fois le même résultat, même qualité de tissu, même poids ... c'est pifo-métrique, enfin pour moi !

Comme il me restait pas mal de petits blocs avec seulement deux côtés blancs, j'ai continué le jeu et ça m'a donné le second. Par chance il me restait suffisamment de gris foncé pour les blocs; Mais quand j'ai voulu coudre le biais (forcément un bon moment plus tard) que j'avais préparé sans regarder dans un beau noir profond, impossible, ça tranchait vraiment trop, dommage 5,5 m de bande inutiles. Autant vous dire que j'ai eu un peu d'angoisse pendant la recherche du reste du reste, pas certaine qu'il existait ! mais si et il m'a juste suffit pour finir !


Finalement en patchwork on sait d'où on part mais jamais vraiment où on arrivera, c'est ce qui est amusant.  Et même si on reproduit un modèle, les couleurs feront que le résultat sera unique. 

Bon, je bavarde et le temps passe, la page s'allonge et plus de place aujourd'hui pour vous montrer les photos de détails du patch de Jeanne ! Ce sera pour une autre fois, et oui obligés de revenir !!!

à suivre ...

Enregistrer un commentaire